L'alimentation - Crise de goutte

ACIDE URIQUE & CRISE DE GOUTTE
menu
________________________________________________________________________________________________________________
Acide urique & Crise de goutte
MENU
Aller au contenu
L’acide urique provient surtout de l’alimentation, mais aussi de la synthèse organique. L'acide uriques est principalement éliminé par les reins. Une mauvaise élimination rénale d’acide urique, par défaut de diurèse, entraîne son accumulation, et la formation de lithiases. L’acide urique en excès dans le sang se dépose soit au niveau des reins (ce qui peut donner des calculs rénaux), soit au niveau des articulations – c’est ainsi que la goutte apparaît.
Le déséquilibre du régime alimentaire est également générateur de goutte. Ce sont surtout les viandes (rouges en particulier) qui sont responsables, du fait de leur richesse en protéines, ainsi que de la présence massive de purines animales que l'organisme ne parvient pas à transformer. Il est également à noté que les alcools forts sont des générateurs puissants d'acide urique (la bière sans alccol est également concernée). D'autres aliments à priori anodins jouent également un rôle dans le déséquilibre aboutissant à la crise de goutte, comme la levure par exemple.
Découvrez des idées de recettes, des conseils pratiques, des informations utiles sur votre alimentation au quotidien sur le blog
REGIME ET GOUTTE

1 - Suppression des aliments riches en acide urique :
- Poissons : anchois, sardines, harengs, soupe de poissons
- Abats : ris de veau, tripes, cœur, rognons
- Viandes jeunes et gélatineuses (veau)
- Gibiers sous toutes ses formes
- Extraits et bouillons de viandes

2 - Limitation des aliments producteurs d'acide urique :
- L'apport quotidien de protéines ne doit pas dépasser
1 ,3 g/kg.
- La ration de viande est limitée à 150 g/jour.

3 - Correction des erreurs diététiques flagrantes :
- Diminuer de la ration calorique chez les gros mangeurs.
- Perte de poids en cas de surpoids.

4 - Suppression des aliments déclenchant les crises :
- Eviter la consommation d'alcools forts mais également la bière même sans alcool.
- les sodas sont déconseillés : riches en fructose
- Rechercher et supprimer un éventuel aliment connu par le goutteux pour provoquer une crise (souvent les mollusques, crustacés ou champignons)

5 - Sont conseillés les produits laitiers pauvres en lipides. La consommation de café, de vitamine C (500 mg/jour), de cerises et jus de cerises peuvent être bénéfiques.
COPYRIGHT 2020
Tout ce qui vous est conseillé sur ce site ne remplace pas les prescriptions que vous fera votre medecin ou votre rhumatologue.
Retourner au contenu